Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 09:49

Pourquoi est-ce un monde à part, un monde nouveau ?


1. Le dynamisme et la transformation des villes

 

A partir du XIIe siècle, les villes se développent dans toute l'Europe, en relation avec la croissance économique et démographique des campagnes. Florence, en Italie, passe ainsi de 10 000 à 90 000 habitants en un siècle. A l'étroit dans leurs murailles, des villes comme Bruges construisent de nouvelles fortifications qui englobent les nouveaux quartiers appelés faubourgs. Ces villes se reconnaissent à leurs remparts, leur cathédrale, leurs hallesconsacrées au commerce et leur beffroi. (ci dessous, le beffroi de Rue).

rue_beffroi2.jpg

La richesse des villes repose sur l'artisanat et le commerce : les villes sont des lieux de foire, des carrefours commerciaux, des grands ports et des centres de fabrication de produits manufacturés réputés (comme les textiles de Bruges). Les villes dominent donc l’économie au Moyen Age.

 

Les constructions coûtent cher, aussi les habitants s'entassent-ils dans les villes. Les rues y sont très étroites et encombrées. La plupart des bâtiments sont en bois et les incendies sont fréquents : en l'espace de seulement 25 ans, de 1200 à 1225, Rouen brûle six fois. De plus le manque d’hygiène se fait cruellement sentir.


2. Une société nouvelle qui se libère du monde féodal

 

« L'air de la ville rend libre », tel est le dicton de l'époque.

 

Les artisans forment des corporations ; les maîtres artisans fixent les procédés de fabrication, les horaires de travail, les salaires et les conditions d'apprentissage.

Ainsi émergent des familles de riches marchands et artisansqui dominent la ville.

 

 

VilleMoyenAge WEBPour se libérer des seigneurs qui possèdent les villes au XIe siècle, ces puissants bourgeois fondent une association : la commune. Ils obtiennent, parfois par une révolte, plus souvent par négociation, des libertéset des privilèges mis par écrit dans une charte.

 

La ville devient donc indépendante, dirigée par un conseil de magistrats, parfois appelés échevins, comme à Bruges, choisis parmi les riches marchands ou artisans. Ce conseil rend la justice, fait des lois, lève des impôts. Les remparts, le sceau de la ville qui authentifie les lois, et le beffroi où se trouvent les impôts et les archives, sont les symboles de cette conquête du pouvoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Prof d'histoire-géo - dans La société médiévale

Présentation

  • : Histoire-géo à Crécy en Ponthieu
  • : Les cours en ligne d'un prof d'histoire-géo du collège Jules Roy
  • Contact

Recherche

Pages