Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 16:57

IV) Schémas des espaces productifs

 

A. Espaces productifs agricoles

 

Bretagne, région d’élevage intensif.

IDF, Centre, Picardie = Bassin Parisien, régions d’agriculture intensive. Céréaliculture destinée à l’exportation.

On parle d’agriculture ou d’élevage intensif pour désigner une agriculture moderne qui vise à obtenir les meilleurs rendements (engrais, irrigation, nourriture pour bétail, OGM, usine à lait…)

Beaucoup de vignobles de prestige destinés à l’export : le Bordelais, la Champagne, le Beaujolais…

Les régions agricoles à faibles rendements connaissent des difficultés, parfois l’exode rural : risque de désertification ?

Schéma des espaces productifs

B. Espaces productifs industriels

 

Les axes majeurs de communications sont déterminants.

Ex. : l’axe Le Havre / Paris / Marseille passe par les deux grandes vallées fluviales (Seine et Rhône)

Influence majeure de la mégalopole européenne, essentielle pour le commerce avec le reste de l’Europe.

Le nord et la Lorraine sont deux régions qui connaissent des difficultés industrielles (industries anciennes). Ce sont des régions qui subissent la concurrence internationale et connaissent donc la désindustrialisation (pertes d’emplois dans l’industrie, chômage). Ces régions sont en pleine reconversion industrielle (passage d’industries anciennes et concurrencées à d’autres activités plus modernes, comme l’informatique, l’aéronautique…)

Schéma des espaces productifs

C. Espaces touristiques

 

La France est la première destination touristique mondiale (source d’emplois et de revenus considérables) : beaucoup d’Européens mais de plus en plus de Chinois aussi. De nombreux aménagements ont permis ce développement touristique (stations, autoroutes, parcs, TGV, marinas…)

Tourisme culturel basé sur le patrimoine : Paris et ses monuments, ses musées… / Les châteaux de la Loire / certains sites remarquables comme le mont Saint Michel…

Tourisme balnéaire, surtout près de la Méditerranée : risque de bétonisation du littoral ??

Schéma des espaces productifs
Repost 0
Published by Prof d'histoire-géo - dans Les espaces productifs
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 15:53

III) Le fort développement du secteur tertiaire

 

A. L’exemple du tourisme en Picardie : Belle Dune

 

Belle Dune, près de Fort Mahon, sur la côte picarde, est l'exemple d'un aménagement touristique qui a profité des infrastructures de transports et qui a pris en compte le paramètre du développement durable dans sa stratégie de développement.

 

Ci-dessous : le site officiel de Belle Dune

http://www.pierreetvacances.com/resorts/fr-fr/location-ete-somme-fort-mahon_bll-e_fp

 

 

Vue aérienne du site de Belle Dune et de ses aménagements : étangs, aquaclub, maisons à l'architecture typique du début du XXème s....

Vue aérienne du site de Belle Dune et de ses aménagements : étangs, aquaclub, maisons à l'architecture typique du début du XXème s....

B. Le rôle majeur des aménagements

 

 

Les aménagements (intervention sur un paysage de plusieurs acteurs afin de le mettre en valeur et en tirer parti) sont essentiels au développement touristique :

Aménagements routiers pour amener les touristes nationaux et internationaux vers la région.

Aménagements de loisirs : constructions de parcs, de golfs, de marinas (ports de plaisance).

Aménagements pour loger les touristes : complexes hôteliers, résidences, stations balnéaires.

De plus en plus, on tend à faire ces aménagements en se préoccupant de l’environnement. Vers un développement durable ?

 

C. L’exemple d’un aménagement touristique sur la côte du Languedoc : La Grande Motte

 

« Sous le béton, la Grande Motte », une émission diffusée sur la chaîne Public Sénat (2012)


« Pour endiguer l’hémorragie estivale vers l’Espagne, De Gaulle suggéra à son premier ministre Pompidou de domestiquer le littoral languedocien. Cette terre inhospitalière infestée de moustiques, sauvage, sublime et inhabitée allait se transformer en côte touristique. Le projet de la Grande Motte est confié à l’architecte Jean Balladur, qui, loin de proposer une station balnéaire classique s’attache à bâtir une sorte de cité idéale. Dès le début, les polémiques se déchaînent contre le béton qui défigure le bord de mer et pendant longtemps la Grande Motte est considérée comme une sorte de cité-dortoir sur mer…
Qu’en est-il aujourd’hui, après quarante ans d’existence ? »

Intéressant d’entendre les acteurs de cet aménagement spectaculaire et comprendre pourquoi et comment cette station balnéaire a été érigée au milieu de nulle part !

Les espaces touristiques
Repost 0
Published by Prof d'histoire-géo - dans Les espaces productifs
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 14:48

II) Une industrie qui subit aussi la compétition internationale

 

 

 

A. Etude de deux exemples picards : Aerolia et Goodyear.

 

1. Une industrie de haute technologie.

Aérolia, site industriel implanté près d'Albert, est l'exemple d'une industrie à la fois locale et internationale, qui profite, avec les commandes d'airbus, de la mondialisation.

 

Pour en savoir plus, ci-dessous l'adresse internet du site.

http://www.aerolia.com/fr/qui-sommes-nous/nos-implantations/le-site-de-meaulte.htm

2. Une industrie qui connait des difficultés.

Goodyear, à Amiens, est une entreprise qui subit la concurrence internationale, et qui licencie.

Un exemple local de désindustrialisation, avec menaces de délocalisation du site.

L'usine est en partie rachetée par une autre multinationale (Titan), et ci-dessous, un lien vers un article du journal le monde du 27 mars 2014 pour connaître les dernières évolutions.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/27/la-cession-a-titan-de-l-usine-goodyear-d-amiens-nord-semble-au-point-mort_4390450_3234.html

B. S’inscrire dans la mondialisation

 

Les entreprises sont en compétition avec des entreprises nationales mais de plus en plus avec des entreprises mondiales. Recherche du prix le plus bas afin de vendre mieux et en plus grande quantité. Mondialisation

Les ouvriers sont aussi en compétition avec les ouvriers d’autres pays parfois payés moins chers. Risques de délocalisation

Plus l’entreprise est spécialisée, moderne, performante, plus elle a recours à une main d’œuvre qualifiée, plus elle est intégrée dans les échanges mondialisés, plus elle est compétitive.

Les espaces productifs industriels

C. Les facteurs de localisation

 

Les entreprises ne choisissent pas au hasard le lieu où elles vont s’implanter.

- près des axes de transport majeurs,

- près des marchés (lieux d’achats)

- près des centres de recherche et d’universités (technopoles)

- et si possible dans un cadre de vie attractif afin d’attirer la main d’œuvre qualifiée.

Repost 0
Published by Prof d'histoire-géo - dans Les espaces productifs
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 15:02

On appelle espace productif, un espace aménagé et mis en valeur pour une activité économique.

Il peut s'agir de l'agriculture ou de la pêche (secteur primaire, aujourd'hui 3% de la population active), de l'industrie (secteur secondaire, aujourd'hui 20% de la population active) ou des services (secteur tertiaire, 77% de la population active).

La baisse des actifs (travailleurs) dans le secteur primaire s'explique par la modernisation agricole principalement, et ne signifie surtout pas la baisse des productions, qui ont augmenté ! (grâce à cette modernisation principalement)

La baisse des actifs (travailleurs) dans le secteur primaire s'explique par la modernisation agricole principalement, et ne signifie surtout pas la baisse des productions, qui ont augmenté ! (grâce à cette modernisation principalement)

Les espaces productifs agricoles

B. Le rôle majeur du secteur agro-alimentaire

L'industrie agroalimentaire transforme les produits de l'agriculture avant leur mise sur le marché (c'est-à-dire dans les magasins).

Ce secteur est très important,10 000 entreprises qui emploient 576 000 personnes en France.

Ex. : la lait, transformé en fromages par les fromageries (industrie agroalimentaire) ou le blé, transformé en pâtes, ou encore les céréales que l'on va retrouver dans les biscuits ou pour vos petits déjeuners.

Un centre d'abattage et de conditionnement des poulets... avant de se retrouver au supermarché, puis dans nos assiettes.

Un centre d'abattage et de conditionnement des poulets... avant de se retrouver au supermarché, puis dans nos assiettes.

C. Quelles sont les transformations du monde agricole ?

Moins d’agriculteurs à cause de la modernisation agricole et des difficultés rencontrées par la profession (baisse des prix).

Moins d’exploitations agricoles mais plus grandes. Risque de désertification de certaines campagnes. Les régions qui forment la diagonale du vide sont touchées par cette « désertification » : les friches agricoles se multiplient (les paysages changent, les terres ne sont plus « entretenues » par les agriculteurs)

Transformation et diversification du métier d’agriculteur, qui est devenu chef d’entreprise. Niveau de qualification plus élevé.

La diagonale du vide s'étend du nord-est de la France au sud-ouest. Les densités y sont plus faibles, les grandes villes moins nombreuses, l'exode rural y est plus marqué et le risque de "désertification" plus accentué.

La diagonale du vide s'étend du nord-est de la France au sud-ouest. Les densités y sont plus faibles, les grandes villes moins nombreuses, l'exode rural y est plus marqué et le risque de "désertification" plus accentué.

Ccl : Le secteur agricole s’inscrit aussi dans la mondialisation. Il connaît une profonde mutation depuis 50 ans, et les difficultés sont nombreuses : méfiance des consommateurs, prix trop bas, vieillissement de la population agricole… Tous ces éléments expliquent le recul de l’agriculture dans notre pays, que l’on appelle aussi la déprise agricole.

Repost 0
Published by Prof d'histoire-géo - dans Les espaces productifs

Présentation

  • : Histoire-géo à Crécy en Ponthieu
  • : Les cours en ligne d'un prof d'histoire-géo du collège Jules Roy
  • Contact

Recherche

Pages